Phantasmagoria, le village fantôme
RPG Survival Horror Fantastique
Interdit aux moins de 16 ans

Je vous souhaite de ne jamais rien voir et de ne jamais me croire, alors. Parce qu'il ne sera plus temps de me croire quand il sera trop tard.

▬ Sue Maryia


Carnet du Dr E.A. Howcraft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Edgar A.
24.09.14 0:00
      
avatar
Edgar A. — Invité

Préambule.

Les cent premières pages ne présentant qu'un aspect purement scientifique et ne contenant que mes notes de travail, je les ai enlevées pour faire de ce carnet une chose à laquelle me rattacher dans cette ville hantée.
Tous les faits présentés ici sont la stricte réalité ou ce que j'ais pris pour la réalité. A ce stade, je ne sais pas encore si j'ai fini par contracter une pathologie mentale de type hallucinatoire ou bien si je vis réellement ces Horreurs.

Edgard Aaron Howcraft, après être arrivé dans mon logis de Phantasmagoria.
Edgar A.
09.11.15 11:35
      
avatar
Edgar A. — Invité

Cette nuit j'ai fait une rêve bien étrange. Je ne comprends pas signification, mais en a-t-il une? Je me suis réveillé en sursaut, tremblant et couvert de sueur dans mon lit inconfortable et grinçant.
En fait de rêve c'était plutôt un cauchemar qui ne me laisse qu'un vague souvenir flou. Je me rappelle bien d'un capuchon rouge, dans les bois, appartenant à une fillette, mais pourquoi étais-je là? Pourquoi était-elle là? Nous n'étions pas seuls... Il y avait aussi cette policière que j'ai rencontré il y a quelque temps, je ne sais plus quand, à vrai dire. Les jours passent et se ressemblent. Je ne sais plus depuis combien de temps je suis dans cette ville mais j'ai l'impression qu'elle m'aspire. Le temps n'y a pas d'importance, seule la peur est éternelle.

Dans ce rêve, des colosses masqués tel que lors des grandes épidémies de peste en Europe lâchaient une meute de chiens enragés derrière l'agent Maryia et moi-même qui courions. Nous étions perdus dans la forêt, avec ces pleurs et cris d'enfants, abominables.

Je suis épuisé, il est trois heures du matin, j'ai l'impression de ne pas avoir dormi depuis des semaines. Ma jambe est guérie depuis cet affreux incident du sanatorium, où je refuse bien de remettre un jour les pieds.
Peut-être devrais-je installer une plaque de médecin sur la façade de l'immeuble et faire de l'appartement contigu au mien mon cabinet médical? Ce serait mieux, ce serait plus sain, ce serait moins effrayant.

J'ignore ce que je vais faire jusqu'au lever du jour mais il est certain que je ne pourrai pas rendormir. Avec ces grandes portes du sanatorium qui me faisaient signe, me disaient d'approcher...

Je viens de me rendre compte que ce carnet n'est absolument pas écrit dans l'ordre chronologique. Je griffonne ce que je vis sur la première page qui me tombe sous la main. Qu'importe. Personne ne lira jamais ces lignes. Je suis ici, je suis condamné.

" mise à disposition des mineurs interdite (article 227-24 du code pénal) "
© Phantasmagoria 2010 - 2017 • Tous droits réservés : copie partielle et/ou totale strictement interdite !