Phantasmagoria, le village fantôme
RPG Survival Horror Fantastique
Interdit aux moins de 16 ans

Je vous souhaite de ne jamais rien voir et de ne jamais me croire, alors. Parce qu'il ne sera plus temps de me croire quand il sera trop tard.

▬ Sue Maryia


Le père Caïn Wake. Prêtre et Inquisiteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
10.11.15 5:22
      
avatar
Caïn Wake — Luxure & décadence

( :   Ma fiche : Pour la gloire de Dieu • : Mon inventaire : Fearless • : ) :   ( : ◊ Résidence  :: : au presbytère (Plaine des Asphodèles).
◊ Points cumulés :: : 0
◊ P.d.S  :: : 0 ) :   ( :   EXP  :: :
0 / 500 / 50
Destin  :: :
0 / 50 / 5
Savoir :: :
8 / 1508 / 150
) :   ( :   ) :  
Caïn Wake


Informations sur Caïn Wake
Homme • 1m91 • 75KG • Prêtre
Spectrophobe• Colère
25 Décembre xx80 (1978), Phantasmagoria
La plaine des Asphodèles • Presbytère

Le père Caïn Wake est un homme grand et sec à l’esprit vif et rusé. On ne le voit que revêtu de sa soutane noire de prêtre et d’une grande cape noire dont il rabat le capuchon sur sa tête. En outre, un crucifix bien visible pend sur sa poitrine. Malgré son apparence calme et posée, attentive aux malheurs d’autrui et sa dévotion à la cause divine, le père Wake cache au fond de lui des instincts et des désirs bien plus complexes. Si pour lui la chute de la ville dans le chaos fait partie des prémices de l’apocalypse, il espère et est même convaincu que le courroux divin ne pourra être apaisé que par le châtiment des âmes corrompues et impures. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il s’est éloigné du « droit chemin » et de ses devoirs dominicaux en se proclamant inquisiteur et qu’il tend à se rapprocher du démon.

Caïn est né à Phantasmagoria, il y a fait ses études, il y est devenu prêtre. Nul besoin ni envie de quitter cette ville.
-Le père Wake est toujours revêtu de son habit d’ecclésiaste et de son manteau brun sombre faisant plus penser à une grande cape.
-Il a toujours vécu à Phantasmagoria et il est prêt à tout pour la sauver.
-Pas de permis de conduire ou de permis de port d'arme, tout ceci est inutile quand on est mandaté par le Seigneur.
-Paranoïaque, il voit le mal un peu partout et le combat sans relâche avec l'aide de quelques fidèles ralliés à sa cause.




« Repentez-vous de vos pêchés ! »


Tout a commencé un 25 décembre, il y a de cela 32 ans. Ou plutôt non, pour être précis, ça a vraiment commencé 9 mois auparavant, mais je vous en passe les détails.
Ainsi donc, le 25 décembre en question, Johanna Wake accoucha d’un enfant bien portant aux joues roses, Caïn. Le père était horloger de profession depuis plusieurs générations et vivait avec sa femme et le nouveau-né dans une maison confortable de Phantasmagoria qu’il tenait de ses parents qui eux-mêmes la tenaient de leurs parents. Il s’agissait d’un petit ménage discret, sans embrouille, sans relations particulières mais pas non plus en marge. On savait peu de chose de Johanna, pour tout dire. On savait seulement qu’elle n’était pas originaire de Phantasmagoria et que son mari et elle s’étaient rencontrés lors d’un voyage d’affaire que celui-ci fit à Salem, dans le Massachussetts.
Le ménage semblait heureux, ou en tout cas ne faisait pas parler de lui et la petite famille était très assidue aux messes en raison de la profonde culture religieuse de Johanna et son mari Andrew.
C’est dans cet environnement bourgeois et très religieux que vécu toute son enfance le jeune Caïn.
La vie lui semblait simple et, jusqu’à son adolescence, il ne prêta aucune attention aux crimes, disparitions et autres faits inquiétants qui régnaient dans la ville. Ce n’est que lorsqu’il entra au séminaire qu’il comprit que Phantasmagoria n’était pas la ville qu’il imaginait.
Il devint fermement convaincu que ces malheurs, ces monstruosités, étaient l’œuvre de Dieu qui préparait le Jugement Dernier et qui déchaînait les hordes infernales dans cette ville de mécréant.
Une fois qu’il fut prêtre, il s’installa au presbytère de Phantasmagoria et, comme tout bon prêtre, se livra aux offices, pria pour le salut des âmes de ses concitoyens et les confessa. Ou du moins ceux qui allaient encore à la messe dominicale.
Mais en parallèle, le père Wake, convaincu que la seule façon d’apaiser le courroux divin et de libérer la ville de son emprise maléfique était de sacrifier les impurs et les corrompus, se fit inquisiteur, n’hésitant pas à souiller de sang sa noire soutane pour préserver la ville.
Il a réuni quelques disciples autour de lui, convaincus par sa doctrine et prêts comme lui à sacrifier des vies innocentes.
Lorsqu’il n’est pas occupé à l’une de ces deux tâches, et je veux dire par là le prêche et l’inquisition, on peut le voir se recueillir sur la tombe de ses parents, morts pendant qu’il était encore au séminaire d’une épidémie de tuberculose. Ou alors on peut le rencontrer chez lui, au presbytère.
Certains murmurent qu’il a en réalité renié entièrement Dieu et qu’il se livre à des rituels sataniques. D’autres soufflent qu’il est sans doutes à la botte des Perfides. Qui sait ?



" mise à disposition des mineurs interdite (article 227-24 du code pénal) "
© Phantasmagoria 2010 - 2017 • Tous droits réservés : copie partielle et/ou totale strictement interdite !