Phantasmagoria, le village fantôme
RPG Survival Horror Fantastique
Interdit aux moins de 16 ans

Je vous souhaite de ne jamais rien voir et de ne jamais me croire, alors. Parce qu'il ne sera plus temps de me croire quand il sera trop tard.

▬ Sue Maryia


Le contexte de Phantasmagoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
13.11.12 20:31
      
avatar
Esprit Fondateur — Fate down well things
and defeat them

( :   IMG : BGIMG • : • : ) :   ( : ◊ Points cumulés :: : 987
) :   ( :   EXP  :: :
0 / 500 / 50
Destin  :: :
0 / 50 / 5
Savoir :: :
0 / 1500 / 150
) :   ( :   ) :  


Le contexte de Phantasmagoria




Phantasmagoria... un nom qui fait penser à tellement de choses. Fantasmes. Fantasmagories. C'est original, pour un village, n'est-ce pas ?



L'univers de Phantasmagoria est un vaste monde horrifique et cruel dans lequel vous avez inconsciemment plongé. C'est un petit bourg, perdu au milieu d'une dense forêt qui s'étend sur des centaines de kilomètres. C'est indiscutable : une fois que vous y êtes entré, vous ne pouvez plus en sortir !
Ce que vous savez de Phantasmagoria ? Et bien... ça dépend de qui vous êtes.
Pour le reste, les règles sont simples et les même pour tout le monde. Vous finirez par les apprendre à vos dépends : ici, la seule règle est celle que vous édicte le bourg, il n'y en a aucune autre : des monstres, des endroits plus hantés les uns que les autres, et surtout... une famille. Vous la connaissez déjà ou vous en avez peut-être entendu parler. Une famille maudite accusée d'être à l'origine des monstruosités qui se passent ici. Un nom que vous n'oublierez jamais : Perfide. Vous le savez. Vous le sentez. Ils vous traquent, tous, jusqu'au dernier.


Un choix : arrivant ou résident ?


Contexte pour les arrivants


Les arrivants ne connaissent rien de Phantasmagoria, si ce n'est la réputation de "ville fantôme" dont elle a été affublée il y a longtemps.

Vous êtes arrivant ? Alors vous venez d'autres villes lointaines. Vous vous êtes retrouvé dans cette horreur par un simple concours de circonstance (mutation professionnelle, enquête ou recherches de frissons au sujet de villes fantômes), ou parce que vous vous êtes tout simplement perdu. Quoi qu'il en soit, le fait est que maintenant, vous êtes ici, et que vous ne pouvez plus partir.
Le train. C'est presque le principal moyen d'arriver à Phantasmagoria et surement le moins cher, lorsqu'un taxi ne veut pas conduire jusque là. Tout le long de votre voyage, vous avez vu les habitations défiler, une multitude de couleurs se fondre dans le décor. Et à un moment, vous avez levé les yeux, et vous vous êtes rendu compte que depuis un certain temps maintenant, il n'y avait plus qu'un suivi constant et inarrêtable de pins, d'arbustes et de sentiers perdus au milieu d'une forêt si dense que vous ne vous risqueriez même pas à y mettre les pieds. Les habitations ont disparus depuis des heures, vous vous éloignez de plus en plus de la civilisation que vous connaissez tant. Vous vous enfoncez de plus en plus dans un monde dénué de couleur, à l'image de ce que vous avez pu apprendre sur ce petit bourg : un monde sinistre et perdu.
Bien entendu, le train ne vous a jamais emmené à Phantasmagoria. Vous avez du vous arrêter à une ville, bien plus au Nord, à des kilomètres de là, parce que plus aucun train ne vient jusque là. Vous avez du traverser une bonne partie de la forêt à pied, sans le moindre guide. Et puis vous êtes arrivé, et là, vous avez commencé à déchanter.

L'immeuble 7



C'est un bourg froid, recouvert de brume, tapissé de neige et dénué de toute chaleur humaine. Vous n'avez pas encore passé ce vieux panneau en bois qui annonce l'entrée de Phantasmagoria que les hurlements des loups jaillissent derrière vous, en provenance de la forêt. Et comme pour en rajouter un peu plus à votre désarroi, il fait nuit... Vous n'y voyez rien, et le moindre petit mouvement vous donne l'impression d'un roulement de tambour. Mais il faut entrer, c'était la seule chose à faire.
Ça vous parait désormais incroyable d'avoir pu contacter quelqu'un dans ce bourg aussi pourri. On vous a vaguement parlé d'un immeuble, le numéro 7, quelque part non loin de la gare, où une place vous y attend, mais vous n'avez jamais mis les pieds dans cette gare, pas plus que nul part ailleurs. En somme, vous êtes complètement perdu.
A quoi vous attendez-vous ? Et surtout, arriverez-vous à votre destination avant qu'une meute de chiens enragés ne vous prenne en chasse ?

Pour le savoir il n'y a qu'une solution : prendre le chemin qui semble vous inviter juste devant vos yeux. Car il n'est plus question de faire demi-tour maintenant. Le train en partance de Phantasmagoria ne partira jamais.

Contexte pour les résidents


Ce petit bourg, vous le connaissez bien, puisque vous y êtes né. Vous y avez grandi, et en grandissant vous avez assimilé la peur de vos parents, leurs craintes, leurs paranoïas, leurs névroses. Vous savez qu'à partir de neuf heures il ne faut plus sortir car les monstres à bec rôdent dans les rues. Ce sont vos parents qui vous l'ont rabâché, tous les soirs au lieu de vous border dans votre lit. Vous savez que l'église est pervertie, mais vous ne comprenez pas ce qu'elle prêche. Vous savez que l'hôpital est à éviter, mais vous n'y avez jamais mis les pieds, vous ne savez donc pas pourquoi. Vous savez que la nuit, les chiens rôdent et que les monstres à becs emmènent les petits enfants, mais vous ne les avez jamais vus.
En réalité, vous ne savez rien...

You know nothing



Tout l'univers extérieur à Phantasmagoria vous est inconnu. D'ailleurs, dans votre esprit, le monde se résume à un seul endroit : Phantasmagoria. Vous ne vous doutez pas qu'à une dizaine de kilomètre se trouve un autre village bien plus civilisé que le vôtre. Vous vivez dans les coutumes et machinations locales de Phantasmagoria, érigées par vos parents et leurs ancêtres avant eux ; dans la simplicité des petits villages d'autrefois. Internet ? Le téléphone ? Ça n'existe pas ici. Il n'y a d'ailleurs pas le moindre réseau ni la moindre possibilité de contacter l'extérieur. A quoi cela servirait puisque dans votre esprit, le monde se résume à vous seuls ?

Si vous avez eu de la chance, à force d'aventures vous avez pu trouver des armes et vous savez à peu près vous défendre. Si vous n'en avez pas eue, vous êtes comme tous les autres : terré au fond de votre appartement à attendre comme vous le pouvez que la sorcière vienne vous chercher. Ça fait des années que c'est ainsi, mais pourquoi ne vient-elle toujours pas ?
Pour vous, votre principale ennemie, c'est Nevroze, la petite fille Perfide à la capuche. Qu'importe les sectes pullulant sous les immeubles de la Case, qu'importe les dévouements plus qu'étrange de l’Église, il n'y a qu'une personne que vous craignez vraiment. Elle s'appelle Nevroze, et deviendra surement... votre propre névrose.


Et sinon, quel groupe choisir ?


L'arrivant


Le nouveau, anéanti

« Ignorance et bêtise »



Si vous avez choisi d'être un arrivant, pour l'instant votre seule possibilité est d'évoluer dans l'univers de Phantasmagoria. Une fois que vous aurez compris les ficelles du bourg, que vous vous serez créé une petite réputation de survivant ou bien de lâche, vous pourrez aspirer à un autre rang bien plus intéressant.

Pour les autres, plusieurs rangs s'offrent à vous :

Le résident


Votre voisin, résident

« Appréhension et savoir »



Vous aspirez simplement à survivre dans ce bourg, ou bien vous êtes peut-être en quête de vérité, de lever le voile sur les secrets du bourg et des Perfide ?

Le prophocide


L'asocial prophocide

« Nonchalance et perdition »



Vous venez surement des mauvais quartiers du bourg, de Maniacal Desirae plus précisément. A moins que vous ayez tout simplement mal tourné ? Quoi qu'il en soit, à un moment donné dans votre vie quelque chose à foiré, et vous avez arrêté de vous battre. Maintenant vous êtes perdu, proscrit chez vous en attendant que votre vie se termine. A moins que le Grand Moloch ne soit venu vous chercher pour vous enrôler dans sa mystérieuse secte peu recommandable, ou que vous ne soyez un de ces junkies délurés qui n'ont même pas conscience de la chance qu'ils ont d'être encore en vie ?

Le meurtri


Le dément, le meurtri

« Démence et psychose »



Pour vous, c'est terminé. Vous êtes fou, tout le monde le sait. Tout le monde à part vous. Vos actions sont complètement démesurées, et vous ne faites plus vraiment la différence entre les monstres qui rôdent dehors, et les autres. Pour vous, il n'y a plus qu'une seule chose qui compte, plus que n'importe quoi d'autre : votre propre survie. Et toutes les barrières qui maintiennent les autres habitants de Phantasmagoria dans un semblant d'humanité ont sauté. Vous ne contrôlez plus rien, vous êtes tout simplement rongé jusqu'à l'os.

L'Ecclésiaste


Le déluré, ecclésiaste

« Mensonge et décadence »



C'est effrayant de se dire que la seule communauté qui pourrait potentiellement calmer les choses est la plus dangereuse. L’Église cache tant de secrets. Tant de mensonges ont été colportés à la ❝ Messe du Dimanche ❞, tant de pêchers ont été commis, mais vous vous en moquez. Vous prêchez la "bonne parole", la venue du messie en robe blanche et longs cheveux noirs. Vous priez tous les matins que la Madone vous pardonne et vous garde sous son aile, et vous êtes persuadé que ça fonctionne, que rien ne peut vous atteindre, caché entre les quatre murs de votre édifice. Vous êtes persuadé d'être le seul à ne pouvoir mourir en ces lieux. Mais vous vous trompez. On dit que les ecclésiastes prient le matin. Mais que font-ils le jour et la nuit ?


Quels secteurs pour un gringalet comme moi ?


Il existe plusieurs secteurs habitables à Phantasmagoria, chacun ayant son histoire. Le secteur dans lequel vous habiterez sera déterminé par le groupe que vous aurez choisi :
  • Le No Man's Land ♦ immeuble 7 : pour les arrivants ou les résidents qui ont fuit leur enfance ;
  • Maniacal Desirae ♦ la Case : pour les Prophocide, ou les personnes qui ont mal tourné (pour vous, ce sera Split Paradise ou la mort...) ;
  • la Plaine des Asphodèles ♦ la livrée Ecclésiastique : l'ancien orphelinat de Phantasmagoria accueille désormais les ecclésiastes en quête de calme ou qui veulent simplement s'éloigner de la réalité du bourg ;
  • Main Street ♦ les très anciens Résidents habitent encore ici, mais ils ne vous tendront jamais une main charitable. Peu cordiaux, ils fermeront leur porte avant que vous ne puissiez leur demander quoi que ce soit.


Se défendre contre les monstres


Chaque habitant, indépendamment de son groupe a dans son inventaire un bâton, qu'il a trouvé en chemin ou dans la forêt. Autant ne pas vous le cacher : le bâton n'est presque pas efficace. Les armes ne sont pas disponibles, elles peuvent simplement être trouvées à certains endroits qui ne seront pas dévoilés. Seuls les MJ peuvent décider si vous avez trouvé une arme ou pas. Ce sera donc à vous de vous en procurer avec les moyens du bord. Soyez imaginatif, ou cruel.


" mise à disposition des mineurs interdite (article 227-24 du code pénal) "
© Phantasmagoria 2010 - 2017 • Tous droits réservés : copie partielle et/ou totale strictement interdite !